Vincent Dedienne a le génie de la délicatesse, et l’humour comme politesse. Connu pour ses punchlines en tant que chroniqueur, ce comédien a su conquérir le public, seul en scène, avec son spectacle « S’il se passe quelque chose… » qui allie confidences, humour, théâtre et littérature. Ses passions de mots s’appellent Marguerite Duras, Jean-Luc Lagarce et Hervé Guibert. Rencontre avec un lecteur ardemment sensible qui nous confie ses amours fous pour ces amis de papier qui l’ont construit à l’encre de leurs coeurs.

[READING WILD] Vincent Dedienne, quel lecteur êtes-vous ?

[VINCENT DEDIENNE] Je peux lire plusieurs livres par semaine, mais un seul livre à la fois. Je ne peux pas ne pas finir un livre, avant d’en commencer un autre.

[RW] Où trouvez-vous le temps de lire ?
[VD]  L’été je dévore… Mais le reste de l’année je lis moins, par manque de temps.

[RW] Pour vous lire c’est…
[VD] Se faire des amis.

[RW] Votre premier contact avec les livres ?
[VD] J’ai appris à lire tout seul, dans mon coin. Un jour, j’ai surpris l’instituteur en lui disant que je savais lire. Il m’a répondu : « ça n’est pas possible! ». J’ai dit si. Il m’ a fait lire quelque chose devant toute la classe de maternelle. Il était stupéfait. Le soir, il convoquait mes parents !

[RW] Quel est le premier auteur que vous avez aimé ?
[VD] Agatha Christie ! Pour la couleur jaune des couvertures. Pour l’odeur particulière du papier.

[RW] Y a-t-il un livre qui a changé votre vie ?
[VD] « Le mausolée des amants » d’Hervé Guibert. J’ai découvert un frère, un ami, un père et un amant à la fois.

[RW] Le livre que vous emmèneriez partout avec vous ?
[VD] « Les contemplations » de Victor Hugo.

[RW] Le livre que vous aimez offrir ?
[VD] Le livre de recettes de cuisine de Marguerite Duras

[RW] Votre secret pour trouver le temps de lire ?
[VD] Partir en vacances. L’été je dévore !

[RW] Votre endroit préféré pour lire ?
[VD] A l’ombre, l’été, près d’une corbeille de fruits.

[RW] Votre position préférée pour lire ?
[VD] Allongé sur des coussins moelleux

« Les livres nous aident à nous réconcilier avec nous-mêmes »

 

[RW] Quelle est la place des livres chez vous ?
[VD] Partout, en vrac, qui débordent !

[RW] Selon vous, en quoi les livres sont-ils essentiels dans notre vie ?
[VD] Ils nous aident à nous réconcilier avec nous-mêmes, et avec le silence.

 

 

Lecture en scène « Lettres à Eugène » d’Hervé Guibert avec Pierre Deladonchamps  Festival « Intimité Publique » au Théâtre de la Pépinière

[RW] Comment décririez-vous le plaisir de la lecture ?
[VD] C’est un voyage, sans les formalités administratives.

[RW] Comment classez-vous votre bibliothèque ?
[VD] Par auteurs.

[RW] Avec quel auteur aimeriez-vous entretenir une longue correspondance ?
[VD] Françoise Sagan !

 

[Entretien réalisé à Paris le 9 juin 2017]
Propos recueillis par Sylvia Minne

 

 

 

 

Regardez un extrait des « Lettres à Eugène » #bonustrack