Comédienne, chanteuse, réalisatrice, auteure, Helena Noguerra est aussi une lectrice avertie. Après avoir grandi dans une maison pleine de livres, elle s’est construit son propre univers de lecture avec des oeuvres et des auteurs fétiches, qu’elle connait par coeur.

« Trois chevaux » d’Erri de Luca, « L’écume des jours » de Boris Vian, ou encore « Le testament amoureux » de Serge Rezvani : les livres « passion » d’Helena Noguerra parlent d’amour avec une langue sublime et acérée.

Sa maison remplie de livres, tel un cabinet de curiosités composé par Des Esseintes, est un cocon rassurant, à rebours du temps. Rencontre avec une passionnée de littérature, curieuse, généreuse, et collectionneuse.

[READING WILD] Héléna Noguerra, quelle lectrice êtes-vous ?
[HELENA NOGUERRA] Il y a quelques années j’avais le temps de lire, parfois, jusqu’à un livre par jour. Mais ce temps est révolu. Désormais je ne lis plus que deux ou trois livres par mois…et encore…

[RW] Pour vous lire c’est…
[HN] Vital! Joyeux! Merveilleux!

« Je jouissais de pouvoir lire. »

[RW] Premier contact, premier souvenir avec les livres ?
[HN] Les livres faisaient partie du décor. Comme un papier-peint, ils recouvraient tous les murs de la maison. Mon père est un grand lecteur, écrivain et dictateur de la culture!!

Les livres étaient sacrés! J’ai commencé avec « oui-oui » à six ans. La découverte de la lecture à été pour moi une sensation charnelle. Je jouissais de pouvoir lire.

Puis sont venus les « club des cinq » et les « fantomettes ». Très vite, vers douze ans, j’ai lu « Le journal d’une femme de chambre » de Mirbeau, suivis des Balzac, Stendhal, Zola qui me passionnaient et que je trouvais fort romantiques….

[RW] Le premier livre qui vous a marqué ? Pourquoi ?
[HN] Je crois que c’est « Le Journal d’une femme de chambre » justement. La prof de français nous avait demandé de lire « La nuit des enfants rois » de Lenteric. Je l’ai commencé mais je ne l’aimais pas ( je l’ai lu plus tard et je l’ai adoré). Je suis donc allée voir la prof de Français, et, en argumentant, l’ai convaincue de me laisser lire « Le journal d’une femme de chambre » à la place…

« Je me suis vraiment attachée à l’oeuvre d’un auteur en lisant Boris Vian »

[RW] Premier auteur que vous avez aimé ?
[HN] J’ai aimé Mirbeau mais je me suis vraiment attachée à l’ oeuvre d’un auteur en lisant Boris Vian. J’ai commencé par « L’écume des jours ». Le souvenir de cette découverte me procure encore une joie immense. Puis j’ai lu « J’irai cracher sur vos tombes » et tous les autres. Entre mes 14 ans et mes 18 je crois.

J’aimais bien aussi qu’il ait deux identités. Vian et Sullivan…j’ai toujours aimé ça, les doubles identités…

Cela dénote d’un état d’esprit qui me ressemble. Sans attachement sérieux à l’identité…ou quelque chose comme ça….

 

 

[RW] Le livre qui a changé votre vie ?
[HN] Oh!! Non, je ne sais pas…enfin si. Ce n’est pas UN livre mais DES livres ou plutôt des auteurs. Picabia pour son esprit philosophique. Vian pour sa liberté de ton. Tich Nath Tan pour ses écrits spirituels. Duras pour sa forme, sa pensée. Angot pour sa griffe. Rezvani pour l’amour. « Le testament amoureux ». Tiens, en voilà un de livre qui change ce que l’on croit….

 

[RW] Le livre que vous emmèneriez partout avec vous ?
[HN]  Un livre sur Godard….

 

[RW] Le livre que vous aimez offrir ? [HN] J’offre « Trois chevaux » de Erri de Luca. Parce que c’est l’histoire de deux êtres perdus qui se rencontrent et qui s’aiment avec intelligence et émerveillement.

 

Avec respect surtout. Il y est dit que la vie d’un homme équivaut à celles de trois chevaux : on en enterre deux, et le dernier est la fin…J’aime cette idée. Combien de chevaux avez-vous enterré ?

[RW] Le livre que vous avez le plus relu ?
[HN] « L’écume des jours » de Boris Vian. Il est magique. Il est la jeunesse, la fantaisie, il est la vie comme je la voulais et comme je la tente.

[RW] Votre littérature favorite ?
[HN] Française. Romans.

[RW] Le premier livre qui vous a parlé d’amour ?
[HN] « Angelique Marquise des anges » d’Anne et Serge Golon. C’était une femme moderne, amoureuse et libre!

[RW] Le livre absolument romantique pour vous ?
[HN] « Le testament amoureux » de Serge Rezvani.

[RW] Vos auteurs préférés ?
[HN] Emmanuel Bove, Christine Angot, Virginie Despentes, Marguerite Duras, Stendhal, Emilie Brönte, Boris Vian, Gabriel Garcia Marquez, Jean Philippe Toussaint, Fernando Pessoa….

[RW] Le livre qui vous a donné envie d’écrire ?
[HN] Tous les Vian, tous les Sagan, tous les Colette….

[RW]Le livre que vous auriez aimé écrire ?
[HN] « L’écume des jours ». Ah! oui, je l’aime ce livre…

 

[RW] Le plus beau titre de livre de tous les temps ?
[HN] « Cent ans de solitude » Gabriel Gracia Marquez

[RW] Votre endroit préféré pour lire ?
[HN] Un tournage. Mon lit. Un jardin, sous un saule pleureur.

[RW] Votre position préférée pour lire ?
[HN] haha!! peu importe! Elles sont toutes bonnes!

[RW] Quel temps réservez-vous à la lecture ?
[HN]  Je lis au lit, le soir. Je m’oblige à ne pas regarder Facebook et « associés »..

[RW] Quelle est la place des livres dans votre maison ?
[HN] Ils sont dans la bibliothèque mais aussi partout dans l’appartement. Eparpillés. Sur le lit, sur des coffres, des chaises, des tables…

          

[RW] Pour vous une pièce sans livres c’est…
[HN] …Un être sans amour.

« Nous sommes des textes. Nous sommes des mots. »

[RW] Selon vous, en quoi le livre est essentiel dans nos vies et dans notre société ?
[HN] Il aiguise la pensée. Développe le libre arbitre, si tant est qu’il existe… Il concrétise nos pensées, nous éclaire, nous ouvre un champ plus grand que nous. Nous sommes des textes. Nous sommes des mots. Nos pensées ne sont que des mots. Plus vous en connaissez, plus votre pensée s’aiguise…. Sinon nous ne sommes que ressenti, sensations, émotions. Les mots nous constituent et nous permettent d’être à l’autre…

[RW] S’il ne fallait garder qu’un mot, pour vous les livres sont…
[HN] Ma vie, mon rêve.

 

[RW] Votre bibliothèque est rangée par
[HN]…Genre…

[RW] Avec quel auteur aimeriez-vous entretenir une longue correspondance ?
[HN] Virginie Despentes.

[RW] Que lisez-vous en ce moment ?
[HN] Voltaire…

[RW] Merci Helena Noguerra
[HN] Merci

Propos recueillis par Sylvia Minne // Photographies : Francesca Mantovani

 

BONUS TRACK Découvrez l’univers passionnant de « Ciao Amore »  : le dernier roman d’Helena Noguerra paru aux éditions Flammarion : des vidéos et des musiques pour accompagner la lecture de ce  road book qui vous emporte sur les traces de Cléophée, 28 ans, à la recherche de l’amour  : http://ciaoamore.fr/

ACTU Helena Noguerra sera au théâtre des Folies Bergères à partir du 24 mai pour son spectacle avec Arielle Dombasle, Mareva Galanter et Inna Modja, « Les Parisiennes ». Elles reprennent en live les succès pop et drôles du groupe culte des années 60 et 70.