« CENT ANS DE SOLITUDE » – Gabriel Garcia Márquez

RECOMMANDÉ PAR HELENA NOGUERRA

« Bien des années plus tard, face au peloton d’exécution, le colonel Aureliano Buendía devait se rappeler ce lointain après-midi au cours duquel son père l’emmena faire connaissance avec la glace. »

Gabriel García Márquez a publié pour la première fois « Cent ans de solitude » en 1967 en Argentine. L’ouvrage, rapidement défini par la critique comme le chef d’oeuvre de son auteur, est souvent classé parmi les plus grands romans du 20ème siècle.

A travers ce livre le lecteur découvre la destinée de la famille Buendía, et du village imaginaire de Macondo qu’elle habite,  sur sept générations. Condamnés à vivre « cent ans de solitude » par la prophétie du gitan Melquíades, les Buendía traversent les guerres, les massacres et les conflits qui ont marqué l’histoire de la Colombie. Ce livre et considéré par beaucoup (dont Pablo Neruda) comme le roman de langue espagnole le plus important depuis Don Quichotte de Cervantes.

 Depuis sa première parution en 1967 « Cent ans de solitude » s’est vendu à près de 30 millions d’exemplaires à travers le monde,  et a été traduit dans 35 langues.

Gabriel García Márquez est né en 1928 à Aracataca, village de Colombie, le Macondo dont parle une grande partie de son œuvre. Il a reçu le Prix Nobel de littérature en 1982.